S'informer et se préparer

Les attachés d’administration participent à la conception, à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques publiques ministérielles et interministérielles.
Ils sont chargés de fonctions de conception, d’expertise, de gestion et de pilotage d’unités administratives.
Ils peuvent être appelés à remplir les fonctions d’ordonnateur secondaire.
Ils ont vocation à être chargés de fonctions d’encadrement.

Le SIEC organise le concours d'attaché d'administration de l'État (AAE) pour les académies de Paris, Créteil et Versailles.

Les candidats à l'examen professionnel d'attaché principal d'administration de l'État (APAE) des académies de Paris, Créteil et Versailles s'inscrivent auprès du SIEC. Le SIEC organise les oraux de l'examen professionnel au niveau national. 

Pour connaitre les différentes missions de ce métier, reportez-vous à la réglementation présente dans la rubrique "À voir aussi". 

Quels sont les types de recrutement dans le corps des attachés d'administration de l'État ?

Il existe 2 voies de recrutement pour les AAE, soumis chacun à des conditions d’éligibilité.

Le recrutement des AAE en externe nécessite de remplir les conditions suivantes :

  • être diplômé de l’enseignement supérieur (Bac + 3 minimum)
  • des équivalences de diplômes peuvent être acceptées en cas de diplôme étranger
  • des dérogations sont possibles à la condition de diplôme

Pour en savoir plus : https://www.fonction-publique.gouv.fr/score/concours/conditions-propres-aux-concours-externes

Le recrutement interne est ouvert aux :

  • fonctionnaires
  • militaires
  • agents non titulaires

pouvant justifier d’au moins 4 ans de services publics au 1er janvier de l’année du concours.

Quels sont les modes d'avancement dans le corps d'attaché de l'administration de l'État ?

L’examen professionnel d’attaché principal d’administration de l’État est ouvert aux candidats :

  • justifiant, au plus tard le 31 décembre de l'année au titre de laquelle le tableau d'avancement est établi, d’au moins trois ans de services effectifs dans un corps civil ou un cadre d'emplois de catégorie A ou de même niveau
  • ayant atteint le 5e échelon du grade d'attaché.

Quel est le nombre de postes offerts ?

SessionRecrutementNombre d'inscritsNombre de postes
2018


Concours externe Attaché d'administration de l'ÉtatMerci de consulter le site consacré aux IRA

Concours interne Attaché d'administration de l'État550580
Examen  professionnel Attaché Principal 1146229
2019


Concours externe Attaché d'administration de l'ÉtatMerci de consulter le site consacré aux IRA

Concours interne Attaché d'administration de l'État494990
Examen  professionnel Attaché Principal 1052229

Consultez l'arrêté fixant le nombre de postes pour la session en cours dans notre docuthèque

Comment se préparer avant les épreuves ?

Vous pouvez consulter le site de la fonction publique relatif aux IRA en cliquant ici.

Vous trouverez les rapports de jury des deux dernières sessions dans la docuthèque

Quelles épreuves pour quel recrutement ?

Vous pouvez consulter le site de la fonction publique relatif aux IRA en cliquant ici

Épreuve écrite d’admissibilité :

L'épreuve d'admissibilité consiste en la résolution d'un cas pratique, à partir d'un dossier qui ne peut excéder trente pages portant sur les politiques publiques relevant des ministres chargés de l'éducation, de l'enseignement supérieur, de la jeunesse et de la recherche. Cette épreuve vise à vérifier les qualités rédactionnelles des candidats, leur capacité d'analyse et de synthèse ainsi que leur aptitude à proposer des solutions de manière argumentée et organisée.
La résolution du cas pratique prend la forme d'une note argumentée visant notamment à introduire les propositions de solution pratique du candidat. Ces propositions prennent la forme de documents annexes opérationnels de son choix (rédaction d'un courrier, fiche de procédure, projet de courriel, rétroplanning, organigramme, outil de communication, etc.). L'argumentaire utilisé par le candidat peut faire référence aux acquis de son parcours académique et professionnel.

Durée : 4 heures - Coefficient : 3

Épreuve orale d’admission :

L'épreuve d'admission consiste en un entretien avec le jury visant à évaluer les aptitudes du candidat, sa motivation et à reconnaître les acquis de son expérience professionnelle. Il vise également à apprécier les qualités d'expression orale du candidat ainsi que son comportement face à une situation professionnelle concrète et sa capacité à encadrer une équipe.
L'entretien débute par une présentation par le candidat de son parcours et de sa motivation et se poursuit par un échange qui comprend notamment une ou plusieurs mises en situation professionnelle. Au cours de cet échange, le candidat peut également être interrogé sur les enjeux des politiques publiques relevant des ministres chargés de l'éducation, de l'enseignement supérieur, de la jeunesse et de la recherche ainsi que sur l'environnement administratif dans lequel elles sont mises en œuvre.

Durée : 30 min - Coefficient : 4

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Épreuve orale d’admission :

Entretien avec le jury.
L'entretien débute par un exposé de dix minutes au plus du candidat sur les différentes étapes de son parcours professionnel.

Durée : 30 min

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Le jour des épreuves….

Se mettre dans de bonnes conditions en arrivant en avance

Vous êtes convié(e)s à vous présenter 1h15 minutes avant l'heure de début d'épreuve indiquée sur votre convocation.

Le SIEC vous invite à respecter ce délai pour éviter de vous retrouver en retard en cas de difficultés imprévues (saturation du trafic routier, grève ou panne dans le RER ou le métro, etc.).

Attention les bagages volumineux ne sont pas autorisés dans l’enceinte du SIEC.

Il est rappelé que, dans le cadre des concours, aucun retard n'est admis, même de quelques minutes. Il est donc vraiment essentiel de prendre ses dispositions pour arriver dans les temps. 

Aucun candidat ne peut être admis en salle après le démarrage de l’épreuve.

Attention pour les épreuves orales, sauf cas de force majeure, aucun changement de votre date de passage ne pourra être effectué.

Sachez que les retards ne sont pas tolérés pour des raisons d’équité entre les candidats.

Ne rien oublier

Vous aurez besoin de votre convocation et d’une pièce d’identité avec photo pour pouvoir passer vos épreuves. Pensez à les prendre avec vous le jour J !
Le matériel autorisé pour passer l'épreuve, en dehors du matériel normal d'écriture, vous est indiqué dans le document qui vous est fourni en même temps que votre convocation.

Vous n’avez pas encore de pièce d’identité (carte nationale d’identité, passeport, carte de séjour…) : renseignez-vous le plus rapidement possible auprès des administrations compétentes. La demande est à faire auprès de la mairie de votre domicile dès que possible.

Vous avez perdu ou on vous a dérobé votre carte d’identité juste avant les épreuves : faites établir une déclaration de vol ou de perte par le commissariat de police et prévenez votre établissement ou les services du SIEC. Prévoyez une autre pièce d’identité permettant votre identification.

Ce contenu vous a-t-il été utile ?